On m'a fait un joli cadeau cet été : un métier à tisser à poids ! Enfin, je vais pouvoir dépasser les quelques centimètres des galons et faire du vrai tissu ! Petit reportage photo.

La réalisation a l'air facile mais a posé pas mal de questions à notre menuisier en chef (combien de cm, combien d'épaisseur, mais ça va pas tenir, mais c'est pas solide, ...) Et bien si, ça se fait, ça tient, ça fonctionne et ça tiendra dans le temps sans souci !

métier à tisser fini

fourches et barres de lisses

 

 

 

poids attachés

 

 

 

 

 

Coté reconstitution, une erreur malheureusement nécessaire pour la présentation : les soutiens du métier qui permettent de l'emmener en camp sans avoir à trouver un mur où s'adosser ( sur la toile de tente, pas possible !).

Cette méthode de tissage est attestée depuis ... que l'on sait que l'homme occidental a construit des structures pour tisser ! Au Moyen-Age, on l'utilise encore mais un métier beaucoup plus productif va le supplanter ; le métier à basse lisse, mais c'est une autre histoire ...

Allez, maintenant au boulot !

en situation

 

Photo prise à Brides les Bains : ça n'avance pas beaucoup car suscite beaucoup de questions à répondre aux badauds !

détail tissu

 

 

sergé 2/2, losanges brisés

 

 

Je remercie particulièrement l'atelier des Toiles Filantes en la personne de Marie Pierre Puy Barret, sans qui je n'aurai jamais sauté le pas et sans qui je n'aurai pas pu profité de l'expérience d'une experte pour apprendre, car lire ne fait pas tout !

Sophie Des Bois